Premier concours de photos sur la bière

Le musée de la brasserie de St-Nicolas lance le premier concours de photos sur la bière, en partenaire avec les commerçants de la ville, les Brasseurs de Lorraine et le musée du cinéma et de la photographie.
Ouvert à tous (inscription gratuite), le thème permet d’être traité sous tous les aspects : produit, matières premières, fabrication, consommation, patrimoine, et dans différents styles : nature morte, scènes animées, publicité, image abstraite ou photomontage.
Chaque participant peut envoyer de 1 à 3 photos (noir & blanc ou couleur), en tirage papier (18×24 à 24×30) ou en format numérique.
Les 16 premières photos choisies par le jury seront éditées sous forme de cartes postales (500 exemplaires), et les trois premiers du concours recevront un prix (150, 125 et 100 euros).
Les photos devront parvenir au musée de la brasserie au plus tard le 15 octobre 2008, et une exposition sera organisée à la fin de l’année pour présenter les photos retenues par le jury.

Pour plus de renseignements et inscriptions, consulter le site : www.passionbrasserie.com, ou téléphoner au 03 83 46 95 52.

L’année Pelforth

L’année Pelforth

Avec plus de 70 ans d’existence, la marque Pelforth est l’une des marques les plus anciennes sur le marché français. Née à la brasserie du Pélican, dans le Nord, entre les deux guerres, cette “Pél(ican) Forte” avait été élaborée pour concurrencer l’arrivée des bières fortes britanniques, d’où le rajout du “h” final pour l’angliciser. Au départ brune, elle porte la référence 43, car il fallait utiliser 43 kilos par hecto pour la brasser (contre 20 en moyenne pour les bières de l’époque). Longtemps vedette du Tour de France (associée aux marques L’année Pelforth Le Beer Tender Pelforth Sauvage et Lejeune), la Pelforth sera ensuite déclinée en blonde et en ambrée.

Heineken France a décidé de faire de 2008 l’année Pelforth, en la dotant de plusieurs innovations :
– Elle est désormais disponible en mini-fût de 5 litres équipé d’une cartouche de CO2 incorporée, ce qui permet de la servir à la maison avec une garantie de qualité pendant trente jours. Comme pour la marque Heineken, ce fût est utilisable dans le Beer Tender.
– Pelforth est maintenant disponible en boîte de 50 cl ou de 33 cl (par six) dont le design a été entièrement revu pour une prise en main plus agréable.
– Lancement du Club Pélican, consistant à dédier des cafés existants à la marque Pelforth, avec le soutien des équipes Heineken, pour redécorer les établissements aux couleurs et à l’emblème de la marque.
– Création d’une nouvelle colonne de tirage pression réfrigérée, avec rétroéclairage et effet perlé très rafraîchissant à la vue.
– Développement du meuble pression autonome et réfrigéré, permettant aux restaurants, aux traiteurs ou aux établissements à faible tenue de disposer d’un fût de 20 litres de Pelforth à la qualité garantie pendant 3 semaines.

2ème Festival des brasseurs les 2 et 3 août à Montier-en-Der

Le cadre prestigieux et champêtre du Haras National de Montier-en- Der (Haute-Marne) va accueillir pour la deuxième année consécutive le Festival des brasseurs, organisé par l’Office du tourisme de la commune. Outre la présence de plusieurs brasseurs régionaux ou nationaux et de clubs de collectionneurs, le programme comprend de nombreuses animations autour de la bière : exposition de vieux outils servant à la culture du houblon, conférences spécialisées (dont Philippe Voluer), concours de la meilleure bière du Festival, quizz culturel, verre spécial, produits régionaux, librairie, concerts le samedi soir et le dimanche après-midi. Deux expositions intéressantes précéderont le Festival à la Halle au Blé de Montier-en-Der : L’âge d’or des brasseries marnaises et La gastronomie oubliée de la Marne.

Renseignements et inscriptions (pour les exposants éventuels) : Office de tourisme, 18, rue de l’Isle, 52220 MONTIER-EN-DER. Tél : 03 25 04 69 17 – Fax : 03 25 04 09 46 E-mail : maryline.otmontier@orange.fr

1 384 euros pour la bière la plus forte du monde

C’est le prix record atteint lors d’une vente de charité par la bière Utopias de la brasserie Samuel Adams de Boston. Brassée en 2007, elle titre 25° (c’est la plus forte jamais élaborée) grâce à l’emploi de levures spécialement sélectionnées et une maturation de dix mois dans des fûts d’eau-de-vie. 12 000 bouteilles en céramique avaient produites. Celle qui a été mise en vente appartenait à Jim Koch, le brasseur de Samuel Adams, et portait son autographe avec le numéro 1 (sur les 500 attribuées aux membres de la brasserie). Habituellement, on trouve des bouteilles d’Utopias sur le site e-bay aux alentours de 130 euros.

La bière Holy Grail remise au pape

Se rendant à Rome pour la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, l’archevêque d’York Dr John Sentamu, de l’église anglicane, a apporté comme cadeau pour le pape Benoît XVI une bouteille de la bière “Holy Grail” (Graal sacré), brassée par The Black Sheep Brewery de Masham en Angleterre. Pour la petite histoire (que ne connaissait peut-être pas l’archevêque…), cette bière avait été créée spécialement pour le trentième anniversaire de la série de télévision des Monty Python, “Sacré Graal”, plutôt iconoclaste et peu respectueuse des valeurs établies…

Les deux nouveautés de La Choulette

Cela faisait longtemps qu’Alain Dhaussy, artisan brasseur de La Choulette à Hordain, envisageait de consacrer une bière à la promotion du patois du Nord, ou plus exactement au picard qui fut une langue à part entière. En partenariat avec l’écrivain et artiste patoisant Patrick Collon, il vient de sortir la “Hé… Biloute”, une bière blonde à 7° en bouteille de 75 cl. L’étiquette est composée de plusieurs personnages discutant en ch’ti. Bien que le projet soit bien antérieur, le choix du nom de la bière découle évidemment du succès du film “Bienvenue chez les Ch’tis”, dont “Hé… Biloute !” est une des interjections les plus connues, utilisée même dans les cours des écoles de la France entière.
Par ailleurs, La Choulette a lancé en même temps une autre nouveauté, La d’Artagnan. En donnant le nom La d’Artagnan à sa dernière création, l’artisan brasseur désire rendre hommage au plus célèbre des mousquetaires du roi, Charles de Batz-Castelmore, immortalisé par la trilogie romanesque d’Alexandre Dumas.
C’est une bière de dégustation (8,5 % d’alc.vol.) puissante et riche en goût, une bière de garde blonde à fermentation haute. Car si d’Artagnan est né gascon, la majeure partie de ses faits d’armes s’est déroulée sur les terres d’Artois, de Flandres et du Hainaut. Il y perdit même la vie en 1673, d’une balle reçue en pleine gorge, lors de l’assaut de la ville de Maastricht. Surtout, notre héros gascon combattit les Espagnols et les Hollandais. Comme capitaine des mousquetaires, il participa aux batailles de Lens (1648), aux sièges des villes de Béthune (1645) et de Dunkerque (1646) puis en tant que capitaine lieutenant, il emporta les villes de Bergues, de Douai et de Lille (1667). Pour le récompenser de sa bravoure et de sa fidélité, Louis XIV le nomma gouverneur de la Châtellenie de Lille et d’Orchies (1672).

Week-end de perfectionnement

Le Musée Français de la Brasserie de Saint- Nicolas-de-Port organise les 27 et 28 septembre 2008 un week-end de perfectionnement sur le thème « Dimensionnement d’une brasserie ».
Cette formation technique est destinée aux personnes ayant un projet de création de microbrasserie et qui souhaitent dimensionner au mieux leur future installation. Elle peut également s’adresser aux brasseurs qui ont pour objectif une modification de capacité.
Les intervenants professionnels (ingénieurs brasseurs) aborderont, entre autres, le calcul de capacité d’une brasserie, le choix de la taille, le matériel et les matériaux spécifiques à l’activité de brasserie, les utilités et leur production… A travers différents exemples, les aspects relatifs à l’investissement et au coût de l’installation seront également abordés.
Tarif : 150 euros pour la session incluant les déjeuners du samedi et du dimanche à midi. Inscription au musée de la Brasserie 62, rue C. Courtois 54210 St-Nicolas-de-Port.
03 83 46 95 52 www.passionbrasserie.com

Lancement de l’Affligem Triple

On la connaissait depuis déjà quelques années en Belgique, mais l’Affligem Triple est arrivée officiellement en France depuis quelques semaines, distribuée à la pression dans le réseau CHR du Nord-Pas-de-Calais et en bouteille de 75 cl dans la grande distribution nationale.

Titrant 9% d’alc.vol., elle connaît deux fermentations en cuve avant d’être refermentée en bouteille. Épicée au nez, elle est en bouche particulièrement fruitée et chaleureuse. Sa renommée est importante depuis quelques années, puisqu’elle a déjà remporté par trois fois une médaille à la Beer World Cup qui se déroule tous les deux ans aux États-Unis (en 1996, 2004 et 2006) et également une médaille d’or en 2006 à l’European Beer Star. Pour ce lancement, un verre spécial a été éditée par la brasserie.

Sol entend se développer dans l’univers CHR

Distribuée en exclusivité depuis deux ans par la société SDV, la bière mexicaine Sol veut continuer à se développer sur le marché français, et notamment dans l’univers des cafés-bars. S’affirmant comme la bière mexicaine la moins chère du marché, Sol leur propose plusieurs avantages promotionnels, comme un seau à glace d’une grande visibilité sur les comptoirs, un référencement gratuit sur le site www.fiestadelsol.fr (300 000 visiteurs). Enfin, SDV vient de nouer un partenariat avec Nicolas Prost (le fils du quadruple champion du monde) qui portera les couleurs de la bière mexicaine dans le championnat de Formule 3 Euroseries 3000.

L’Annuaire 2008 des brasseries françaises

annuaire des brasseries de france

Après bien des retards dus aux difficultés de la souscription, Robert Dutin a enfin pu éditer son ouvrage très attendu : l’annuaire 2008 des brasseries françaises.

En plus de 400 pages, il dresse un panorama très complet et fort détaillé des brasseries existantes (et même de celles qui ont disparu !) avec de nombreuses données chiffrées, les résultats des derniers concours et plusieurs articles d’informations techniques ou économiques.