Brasserie Au Baron

Reportage au cœur de la brasserie Au Baron

Nous avons récemment eu l’honneur d’organiser notre neuvième soirée dégustation de bière en compagnie de la brasserie Bailleux, également appelée la brasserie Au Baron.

Aujourd’hui, c’est dans l’Avesnois et plus précisément dans la vallée de l’Hogneau à Gussignies, que nous nous sommes rendus afin de vous faire partager la visite de la brasserie Bailleux.

Brasserie Bailleux, brasserie Au Baron
Xavier Bailleux dans l’enceinte de son restaurant nous présentant ses produits.

Crée en 1989 par Alain Bailleux, la brasserie Au Baron est venue se greffer au restaurant, qui lui était en service depuis 1976, ceci pour redonner vie à une forme de restauration traditionnelle, le restaurant-brasserie.

cuves de fermentation brasserie au Baron
La brasserie Au Baron, lieu de travail agréable dans un environnement verdoyant.

Nous avons commencé la visite, en compagnie de Xavier Bailleux, par la présentation des équipements de la brasserie, parmi lesquels on retrouve les célèbres cuves en inox et la machine de mise en bouteille, permettant, en plus du savoir-faire du brasseur, de créer ces millésimes assurant la renommé de la brasserie Bailleux, comme la fameuse bière Cuvée des Jonquilles.


Entreposage de la bière qui refermente en bouteille.


Boutique : tous les produits de la brasserie Au Baron


Assortiment brasserie Au Baron

Assortiment Au Baron #1
Assortiment composé de 3 bouteilles de la Brasserie Au Baron.
Découvrez la Cuvée des Joncquilles, La saison Saint Médard Ambrée et Brune



Assortiment brasserie Au Baron #2

Assortiment brasserie Au Baron #2
L’assortiment complet de la brasserie Au Baron composé de 6 bouteilles et de 2 verres
2 Cuvées des Jonquilles, 2 Saison Saint Médard Ambrée, 2 Saison Saint Médard Brune, 1 verre Cuvée des Jonquilles, 1 verre Saison Saint Médard
Le pack idéal pour découvrir cette brasserie du Nord de la France. Une très bonne idée cadeau !



Bière Cuvée des Jonquilles

Cuvée des Jonquilles
Refermentée en bouteille et non filtrée. Elle arbore une robe dorée pâle légèrement trouble.
Son amertume et sa saveur conviendra autant au repas qu’à la dégustation.
Cette bière se déguste fraîche (6°C) après conservation bouteille debout. La levure dans le fond de la bouteille provient de la fermentation et procure à la bière son pétillant naturel.



Bière Saison Saint Médard Ambrée

Saison Saint Médard Ambrée
Brassée selon les méthodes traditionnelles avec les malts et les houblons les plus réputés.
Non filtrée, refermentée en bouteille, cette bière doit être servie fraîche (6-8°C) et versée avec précaution.



Bière Saison Saint Médard Brune

Saison Saint Médard Brune
Brassée selon les méthodes traditionnelles avec les malts et les houblons les plus réputés.
Non filtrée, refermentée en bouteille, cette bière doit être servie fraîche (6-8°C) et versée avec précaution.


Verre Cuvée des Jonquilles

Verre Cuvée des Jonqullles
Verre Cuvée des Jonquilles de la brasserie au Baron



Verre Saison Saint Médard Brune

Verre Saison Saint Médard
Verre Saison Saint Médard de la brasserie Au Baron


Stage de microbiologie appliquée à la brasserie

Le Musée Français de la Brasserie organise du 16 au 20 novembre 2009 une semaine de formation en microbiologie appliquée à la brasserie.
Destinée à des brasseurs confirmés (amateurs ou professionnels), cette formation permettra d’acquérir un ensemble de connaissances théoriques mais surtout pratiques en microbiologie brassicole afin d’être techniquement opérationnel :
– pour conserver, cultiver et propager leur levure de brasserie,
– pour maîtriser à tout moment de la fermentation la quantité de levure mise en oeuvre,
– pour détecter des contaminations au cours de la fabrication de la bière,
– pour garantir et contrôler la qualité hygiénique lors de la production de la bière.

Intervenants : enseignants de microbiologie industrielle et alimentaire (ENSAIA), ingénieurs brasseurs, brasseurs professionnels ou amateurs Méthodes pédagogiques : 25 % de théorie, 75 % de travaux pratiques et dirigés, visites d’une brasserie et d’un laboratoire d’analyses pour la brasserie.

Inscription :
Musée Français de la Brasserie,
62 rue C. Courtois, 54210 St-Nicolas-de-Port
Tél./fax : 03 83 46 95 52 – Email : mfb@passionbrasserie.com

Coût : 450 euros (incluant le matériel utilisé et les consommables ainsi que les repas de midi).

5 000 bières à l’actif d’Emmanuel Gillard

C’est avec la « Bush de Nuits » de la brasserie Dubuisson qu’Emmanuel Gillard a franchi le cap des 5 000 bières dégustées à son actif.

Belge d’origine et installé à Échirolles, c’est avec méthode et discipline qu’il analyse depuis plus de 15 ans toutes les bières qui passent à sa portée. Et il a toujours veillé à les déguster dans des conditionnements similaires d’horaire et de luminosité, pour se concentrer davantage sur leurs caractéristiques. Également fondateur de l’association grenobloise Just Beer, Emmanuel Gillard consigne ses dégustations sur le site projet.amertume.free.fr, une référence pour tous les amateurs.

Cantillon mouille le maillot

Jean Van Roy, le maître brasseur de la brasserie Cantillon – temple de la Gueuze – à Bruxelles, nourrit aussi une passion pour le football. Il avoue « un petit faible pour le Toulouse FC, Tottenham et le Genoa », mais il est surtout un fidèle supporter de l’Union Saint-Gilloise. En 2004, pour fêter le centenaire du premier titre de champion de Belgique décroché par le club bruxellois et la montée en Division 2, il avait produit une Cuvée des Champions. Hélas ! les champions sont vite retombés sur terre…

Jean serait fier que l’un de ses deux fils lui succède un jour à la tête de la brasserie. « Ce sera peut-être Florian, 12 ans, qui aime tous les produits extrêmes, mange de l’ail et de l’oignon crus ». Mais pour l’heure, comme son petit frère Sylvain, Florian se passionne pour le football. Tous deux évoluent dans le club de Linkebeek. Et l’équipe de Sylvain Van Roy évolue avec, sur son maillot, une pub… Cantillon. « Je sais, de la bière pour des enfants, ça peut interloquer. Mais c’est la seule chose qui relie le club à ma brasserie. En revanche, j’essaie d’initier les parents à la bonne bière en mettant des fûts en dégustation. Et pas seulement de la Cantillon ».

Cantillon mouille le maillot

Les 1 et 2 août, Festival des brasseurs à Montier-en-Der

Les 1 et 2 août, Festival des brasseurs à Montier-en-Der

Un des seuls salons brassicoles de l’été, le Festival des brasseurs de Montieren-Der, bénéficie en outre d’un cadre remarquable, celui du Haras national de cette commune de Haute-Marne proche de St Dizier. Par ailleurs, il jouit de la proximité du vaste lac de Der, un remarquable site naturel à moins de deux heures de Paris.

Une dizaine de brasseries artisanales, essentiellement de la région Est, avaient déjà confirmé leur présence au Festival à la mi-mai, ainsi que plusieurs artisans régionaux. Sont également prévues plusieurs conférences (dont celle de Philippe Voluer), un concours de bières en six catégories, de nombreuses animations, notamment pour les enfants, une restauration à la bière et, le samedi 1er août en soirée, le concert du groupe Kalffa, aux inspirations à la fois bretonnes et rock.

Informations auprès de l’Office de Tourisme de la ville
03 25 04 69 17.

Festival de la bière Belge

La Belgique se déplace à Châteauponsac (Haute-Vienne) le 16 août prochain pour cette deuxième édition du festival de la bière Belge. Ce sont 9 bières belges qui seront présentées (à la dégustation et à la vente) et servies dans les règles de l’art : les trappistes Westmalle triple et double, la Duvel, la Maredsous gueuze et kriek, le Tripel Karmeliet, la Bush et enfin la Rodenbach. À goûter avec modération, il va sans dire !

Renseignements : 05 55 76 04 55.

Festival de la bière Belge

Le Mondial de la bière de Strasbourg Europe avance !

En pleine période d’inscription, le Mondial de la bière de Strasbourg Europe voit sa surface se remplir tel un immense puzzle. Venues du monde entier, de nombreuses brasseries s’y côtoient dont nombre d’étrangères, au point que les brasseries françaises pourraient se retrouver en minorité. Un comble lorsque l’on connaît leur talent et leur dynamisme au point qu’une telle absence priverait leur produit de la vitrine idéale.

Reste que du 16 au 18 octobre prochain au parc des expositions du Wacken à Strasbourg, se retrouveront un pavillon québécois, un pavillon américain et un pavillon italien confronté à des brasseries de l’hexagone, nordistes ou bretonnes voire à un espace alsacien présentant les célèbres brasseries locales comme Kronenbourg et Fischer avec à leurs côtés les brasseries Heineken, de la Licorne, Uberach, Saint-Pierre et Meteor, symbole de la résistance d’un terroir à la mondialisation. À celles-ci s’ajouteront d’autres pays et régions contactées et des dizaines de brasseries artisanales se présenteront en force dont de nombreuses belges, flamandes, wallonnes et bruxelloises réunies sous le drapeau du paradis de la bière, anglaises, allemandes, bavaroises, suisses, autrichiennes, irlandaises, tchèques, polonaises, japonaises, etc., sans oublier les trésors des Petits Pubs venues de Tasmanie, du Nicaragua, du Guatemala ou du Pays de Galles, de Suède, de Lettonie ou d’Australie, des Vosges ou de la forêt de Brocéliande, toutes réunies pour marquer chaque étape de votre tour du monde gustatif et raisonnable ! Au sein du pôle d’animations, des conférenciers de renom vous diront tout sur votre boisson préférée et les lutins de Breitenbach concocteront en direct live, sous vos yeux ébahis, nectars et élixirs de leur composition vendus aux enchères pour une bonne cause, conviviale et généreuse comme la dive mousse, reine de ce festival voulu comme sa vitrine valorisante et modérée !

Images d’étoiles

Images d’étoilesLa Biennale Internationale de l’Image se déroule régulièrement à Nancy depuis 1978. Pour 2010, le thème retenu est : « Les 4 éléments : le feu, l’eau, l’air et la terre »… autant dire, l’étoile du brasseur. Un tel choix ne pouvait laisser insensible le Musée Français de la Brasserie qui a engagé un partenariat avec l’association organisatrice.

L’enjeu est de présenter, du 17 avril au 2 mai 2010, une série d’étoiles de brasseur qui auraient été repérées et photographiées par des amis du Musée.

Dès maintenant, vous êtes invités à nous proposer vos clichés qui pourraient avoir été tirés d’une statue, enseigne, affiche, étiquette, logo, sculpture, gravure… ancienne ou actuelle sur laquelle apparaîtrait la fameuse étoile. Les meilleures photos constitueront une exposition présentée au Musée de la Brasserie en avril dans le cadre de la Biennale Internationale de l’Image 2010.

Vos photos peuvent d’ores et déjà être transmises par internet à mfb@passionbrasserie.com ou par courrier à Musée de la Brasserie, 62 rue Charles Courtois 54210 Saint-Nicolas-de-Port.

Clôture des inscriptions : janvier 2010.


Un temple bouddhiste en bouteilles de bière !

Lorsqu’on jette une bouteille de verre dans un conteneur, on n’imagine pas quel sera son destin. Et pourtant…

En Thaïlande, dans la province du Sisaket, à 600 km au nord de Bangkok, des moines bouddhistes ont construit un temple (Wat Pa Maha Chedi Kaew) et d’autres bâtiments avec plus d’un million de bouteilles de bière en verre… et du béton.

Les religieux ont commencé à collecter les bouteilles en 1984. Ils ont fini par en posséder une telle quantité qu’ils ont décidé de les utiliser comme matériau de construction. Ils ont ainsi pu construire une vingtaine d’immeubles, dont un temple près d’un lac, un crématorium, des salles de prière, des toilettes pour les touristes et de nombreux autres bâtiments servant de résidences aux moines.

Ils ont fait appel au béton pour solidifier les bâtiments faits de bouteilles de bière vertes d’une célèbre marque néerlandaise et de bouteilles marron provenant d’une firme thaïlandaise. Les capsules des bouteilles sont également recyclées et deviennent des mosaïques de Bouddha.

Pour les moines bouddhistes, ces bouteilles présentent l’avantage de ne pas perdre leur couleur, de laisser passer la lumière et d’être faciles d’entretien. Ce sanctuaire de verre a également à leurs yeux une signification symbolique : il permet de purifier l’esprit de l’homme.

Alors, la prochaine fois que vous jetterez une bouteille de votre bière préférée…

Sauvez une plage… avec Corona

En partenariat avec la FEE (Fondation pour l’Éducation à l’Environnement) et Blue Flag (organisme de certification des plages gérées écologiquement), la bière Corona lance cette année une opération mondiale de sauvetage des plages de la planète, appelée Save the Beach. Dans la mesure où 60 % des côtes du Pacifique et 35 % de celles de l’Atlantique reculent de 1 m chaque année, il s’agit, par un nettoyage en profondeur mais surtout par l’éducation de tous, de limiter ce recul. L’appel est lancé notamment par Internet (www.coronasavethebeach.org) où l’on peut acquérir notamment un sac de plage spécifique conçu par le créateur espagnol Custo.

Corona France, par son distributeur Tradelink, s’implique dans l’opération, avec comme projet de sauver une plage française. La marque s’engage en effet à reverser 5 centimes d’euro sur chaque bouteille vendue lors d’animations spécifiques « Save The Beach ». 150 opérations, avec hôtesses informant les consommateurs, sont prévues jusqu’à la fin de l’année en grande distribution. Et 125 autres se dérouleront également dans le réseau CHR.

Par ailleurs, l’opération est présente sur le site Face Book où sont diffusées des suggestions, des photos et des vidéos sensibilisant les internautes à l’opération.