Le n*1 du cadeau bière !

Saveur Bière

FAQ LES KITS À BIÈRES

Les kits à bières

Qu'est-ce qu'un kit à bière ?

Le kit à bière aussi appelé kit concentré ou extrait de malt houblonné est une façon de brasser votre bière sur les 3 existantes qui sont : les matières brutes malt et houblons, les extraits de malts en poudre ou liquide et les kits à bières.
Ici, si on positionne le kit à bière dans les étapes de brassage, c'est le résultat de la phase post-refroidissement et précédant la fermentation. Le malt a déjà subi l'empâtage et les houblons ont été ajoutés, le moût ayant été refroidi, vous n'avez plus qu'à faire fermenter le contenu de la boîte avec la levure fournie avec.
Il est donc à compléter avec le matériel associé : le kit de brassage Basic ou kit de brassage Confirmé. Attention, vous pouvez récupérer des bouteilles vides qui une fois désinfectées, accueilleront votre précieux mélange. Si vous n'en avez pas, privilégiez les bouteilles 33cl ou 50cl car le kit de brassage est fourni avec un sachet de capsules 26 mm qui ne s'adapte que sur ces deux formats.

NB : le kit de brassage Complet Blonde, Ambrée ou Abbaye comprend tous les éléments utiles, il est idéal pour un cadeau à savoir un kit concentré, le kit de brassage confirmé et les 2 lots de 24 bouteilles long neck vides de 33 cl.


Que contient un kit à bière ?


Le kit à bière contient le moût à savoir le résultat de l'empâtage et de l'ébullition, qui deviendra la bière lorsque la fermentation aura eu lieu et un sachet de levures choisi spécialement pour la fermentation du style de bière que vous allez obtenir.
Certains kits à bières n'ont pas besoin d'ajout supplémentaire, d'autres requièrent éventuellement l'utilisation d'un sucre de brassage : glucose ou dextrose, d'un extrait de malt liquide ou alors d'utiliser 2 fois la même boîte, comme certains kits Black Rock. Le but de ces opérations est d'obtenir plus de sucre à transformer en alcool sans apporter la saveur sucrée que l'on retrouve avec le sucre de table. Si vous ne le faites pas, rien de grave, votre bière aura juste moins d'alcool au final mais les saveurs seront identiques.


Quelle différence entre toutes les marques de kits à bières ?


Actuellement nous commercialisons les marques de kits à bières : Brewferm, Muntons, Coopers, Black Rock, Bulldog, Better Brew. Tous ces kits sont identiques à savoir que vous n'avez qu'à les faire fermenter pour obtenir votre bière. Les différences résident dans la marque du kit ce qui va influer sur les origines des matières premières et aussi de la recette qui est le second point. En effet, les kits Brewferm par exemple viennent de Belgique et ont donc des recettes de type belges : bière Abbaye, bière Triple, bière de Noël. Pour les autres, les recettes sont plutôt au profil anglo-saxon avec des bières IPA, Stout, Wheat etc.


Faut-il rajouter du sucre et à quel moment ?


Tout dépend de votre recette. Rajouter du sucre de brassage type glucose ou dextrose permet en effet d’augmenter la densité initiale et donc à priori le taux d’alcool final de votre bière. Néanmoins, beaucoup de recettes de kits comme les kits Brewferm ne nécessitent pas d’ajout de sucre.


Comment mesurer le taux d’alcool de ma bière ?


Sans rentrer dans des considérations mathématiques, il est possible de mesurer le taux d’alcool grâce à une formule simple : (Densité initiale – Densité finale) / 7,6. Le calcul vous donnera une valeur approchée relativement fiable de votre % d’alcool de votre bière.


Un densimètre est-il indispensable si je brasse à partir d'un kit à bière?


La réponse est non mais je conseille cependant d'en avoir un à portée de main. Pour effectuer des mesures, vous devez être en possession d'un densimètre et d'une éprouvette. Ces deux produits ne sont pas indispensables pour la réussite de votre bière à partir de kit concentré car vous n'êtes pas obligés de réaliser ces mesures. Les recettes ayant été testées, si vous suivez attentivement les étapes, vous atteindrez à la bonne densité finale et donc au bon taux d'alcool comme indiqué sur le kit. Toutefois, pour contrôler et/ou se faire la main sur la manipulation des articles, vous pouvez en faire l'acquisition si vous avez un kit de brassage Basic ou si vous prenez les articles unitairement. Ils sont présents d'office dans le kit de brassage Confirmé et tous les autres kits de brassage Superior.


Comment se servir d’un densimètre ?


La masse volumique du moût est déterminée à l’aide d’un densimètre. Conçu pour calculer le poids de liquide, il permet d’observer la densité en lisant à quel niveau l’appareil flotte. Attention lorsque vous achetez le densimètre aux échelles de ce dernier : densité à 4 chiffres ou densité Plato et aussi à l'éprouvette qui va accueillir le densimètre. En effet, certains ont besoin d'une éprouvette assez grande et vous ne pourrez pas voir s'afficher la valeur exacte de la densité dans une éprouvette en verre ou non trop petite.


A quel moment ajouter les levures pour la fermentation ? Quelle température et quelle quantité ?


Les levures des kits à bières sont principalement des levures de haute fermentation à savoir qu'elles travaillent à des valeurs comprises entre 15 et 25°C. SI vous les ajoutez dans un moût trop chaud, vous pouvez les "tuer". C'est pourquoi c'est après avoir refroidi le moût que vous devez les ajouter. Pour le brassage de kits, il suffit d’utiliser le sachet fourni dans sa totalité que vous pouvez répandre sur la bière dans le seau de fermentation.


Quelle différence entre une fermentation primaire et une fermentation secondaire ?


En termes de brassage, il existe une différence entre la fermentation primaire et la fermentation secondaire.
La fermentation primaire est la phase qui suit l’ajout de levure dans le moût. En général, la levure commence son travail entre 12 et 24 heures après ensemencement. Une épaisse mousse a alors tendance à se former. Tout ceci est parfaitement normal. Après 3 à 7 jours, cette fermentation primaire prend fin et la mousse retombe. Afin de considérer que la fermentation primaire est bel et bien terminée, il est d’usage de considérer que la densité à la fin de cette fermentation doit descendre jusqu’aux ¾ de la densité initiale. Pour être plus clair, une densité initiale de 1060 doit être au moins descendue à 1020 afin de pouvoir considérer que la fermentation primaire est terminée.
La fermentation secondaire intervient après le transvasement dans un nouveau fût stérilisé, qui devra être plus ou moins du même volume. Vous comprenez le pourquoi du 2e seau avec le kit de brassage confirmé. Attention, cette phase n'est pas "obligatoire", elle permet d'obtenir une bière de meilleure qualité en comparaison. On laisse alors murir la bière une semaine à la même température qu’en fermentation primaire avant de laisser le seau s’affiner 1 à 3 semaines à une température comprise entre 5 et 15°C.

Attention, pour une bière de fermentation basse, tout le processus de fermentation se fera à faible température (10-15°C).


Mon barboteur ne « glougloute » pas, pourquoi ?


Voilà une question qui hante tous les brasseurs amateurs. Durant la fermentation, un barboteur est placé sur le seau de fermentation afin de laisser le gaz carbonique s’échapper. Le phénomène est observable par l’apparition de « glouglou » dans le barboteur. Si rien ne se passe, il peut y avoir plusieurs explications :

  • Le seau peut ne pas être totalement hermétique. Même un léger espace au niveau du barboteur ou du couvercle peut faire qu’un barboteur ne glougloute pas. Dans ce cas là, la fermentation à tout de même lieu et il convient de faire un contrôle au densimètre afin de vérifier l’évolution de la densité.
  • La température de fermentation peut être soit trop faible, soit trop élevée. Dans les deux cas, il faut régler à la température désirée afin d’essayer de relancer la fermentation.
  • Enfin, il se peut qu’un choc thermique lors de l’ensemencement (moût trop chaud) ait tout simplement tué les levures.


A quelle température fermente une bière ?


Tout dépend de la bière souhaitée mais surtout de la levure utilisée. Dans la plupart des cas avec les kits concentrés, il faut faire fermenter la bière à une température d’une vingtaine de degrés. Pour les bières de fermentation basses types Lager ou Pils, la fermentation doit avoir lieu à une température comprise entre 10 et 15°. A vérifier avant de commencer à brasser.


Une épaisse mousse est apparue durant la fermentation primaire, est-ce normal ?


Cette réaction est absolument normale. Cette épaisse mousse, appelée « Krausen » par les brasseurs apparaît lors de la fermentation et est le signe que les levures sont bien en vie. Cette couche permet également de protéger la bière de l'attaque d'agents extérieurs. Une fois disparue, les infections peuvent plus facilement atteindre le moût en cours de fermentation et causer l'infection de la bière.