Le n°1 de la bière en ligne !

Saveur Bière

L'abbaye de Rochefort et la bière trappiste belge

La famille des bières trappistes s'agrandit petit à petit et s'étend des États-Unis à l'Angleterre, en passant par l'Italie, l'Autriche mais aussi la Belgique. Parmi-elles se trouve Rochefort, une brasserie qui tient sa belle histoire de son abbaye vieille de 1230. 

L'Abbaye Rochefort

L'abbaye belge Notre-Dame-de-Saint-Rémy de Rochefort aussi connue plus simplement comme l'abbaye trappiste de Rochefort a été fondée en 1230, mais connaîtra un bouleversement lors de la Révolution française puisque des soldats iront piller et détruire la bâtisse qui sera finalement désertée et vendue à un commissaire républicain du nom de Louis-Joseph Poncelet en 1805.

Désireux de construire des immeubles à Rochefort, il entreprend une démolition de l'église et des bâtiments monastiques afin de récupérer leurs matériaux. Au fil des années, la propriété est confiée à de nombreuses personnes jusqu'à un certain abbé Seny, un prêtre qui en fera don à des moines cisterciens-trappistes de l'abbaye d'Achel dans le Limbourg. C'est en 1887 que ces successeurs iront investir les lieux pour reprendre la vie monastique là où elle s'était arrêtée un siècle auparavant. Vivant d'abord de l'agriculture, c'est deux ans plus tard, en 1889 qu'ils se lancent dans la construction d'une brasserie, mais les premiers brassins ne seront effectués qu'en 1900.

Les débuts du brassage

Brasseurs depuis déjà plus de cinquante ans à l'époque, les moines d'Achel commencent le brassage avec certaines connaissances ce qui leur permettra de rapidement réaliser de la bière de qualité. A l'époque, le brasseur est un certain Paulin Cattoir, qui se fera un nom dans le milieu après la Première Guerre Mondiale. Si la production reste presque exclusivement familiale, l'année 1952 changera tout, puisque la brasserie bénéficiera de gros investissements qui amélioreront la qualité et la quantité de la bière brassée. 

Dès lors, l'agriculture sera définitivement arrêtée au profit du brassage. Durant les années 70, l'ensemble des équipements seront remplacés et modernisés et aujourd'hui, elle brasse pas moins de 1100 hectolitres de bière par semaine. Toutes les bières ont un secret et ici il réside dans son eau naturellement puisée dans la source de la Tridaine, mais également dans l'utilisation de sa levure si particulière, propre à la brasserie.

Les Trois bières Rochefort

Brassées volontairement en quantités limitées, les bières de l'abbaye de Rochefort sont au nombre de trois et brassées par les moines trappistes. Si ce sont toutes des bières brunes de fermentation haute, elles ont pourtant toutes un caractère bien singulier. Attention, ce n'est pas parce qu'elles portent un nom comme numéro qu'il s'agit de leur teneur en alcool. En réalité c'est une ancienne unité de mesure du taux d'alcool, désignant le centième de la gravité du moût avant la fermentation.

La Trappiste Rochefort 6 – capsule rouge 

Dubbel brune au taux d'alcool de 7,5%, c'est la bière la plus ancienne des trois qui ressemble un peu à des vieux vins de Bourgogne. Elle possède une robe acajou assez limpide, surmontée d'une fine mousse beige pour des arômes de raisin, de caramel et d'épices. En bouche, on y retrouve des notes sucrées et grillées avec une amertume délicate. 

La Trappiste Rochefort 8 – capsule verte 

Dark Strong Ale de 9,2% d'alcool, c'est une bière belge qui possède une robe brune aux reflets cuivrés pour une fine mousse beige. Au nez, il y a des parfums de fruits secs, de noix, de cacao, de figue, d'épices et de malt torréfié, pour des saveurs riches en caramel, avec une amertume prononcée. 

La Trappiste Rochefort 10 – capsule bleue 

Conçue après la Seconde Guerre Mondiale, c'est aussi celle qui possède le taux d'alcool le plus élevé puisqu'elle titre à 11,3%. Bien équilibrée, c'est une quadrupel qui est la plus dense des trois avec une robe noire et une fine mousse beige, pour des effluves de chocolat, de caramel et de fruits secs. En bouche, on y retrouve des saveurs de caramel, de prune, de cacao, d'épices et de malt grillé dans un ensemble amer mais parfaitement équilibré. Ce n'est pas pour rien qu'elle est surnommé la « Merveille ». 

Vous les avez aimées ? Alors découvrez aussi les autres meilleures bières trappistes d'abbayes authentiques qui utilisent toutes des levures spéciales comme la Westveleteren, la bière blonde Westmalle, l'ambrée Orval, la Chimay et même la petite dernière, la bière brune Tynt Meadow.

En savoir plus :
Découvrir Rochefort

21/08/2019