Le n°1 de la bière en ligne !

Saveur Bière

{"message":"Forbidden"}

Etape ultime du brassage : l'embouteillage.

La mise en bouteille est l'étape ultime, celle qui termine votre brassage et qui va permettre à votre bière d'évoluer. Après l'embouteillage, les levures continuent leur travail de fermentation et il faudra attendre environ deux semaines pour la bière devienne réellement consommable. Ici, nous allons vous donner les bonnes astuces pour un embouteillage parfait. 

L'EMBOUTEILLAGE PARFAIT

Comme ce fut déjà le cas lors du brassage de votre bière, réalisez un inventaire de votre matériel, afin de vous assurer que vous possédez tout le nécessaire pour votre embouteillage.
- Une balance,
- Du sucre (glucose, fructose, maltose),
- 2 casseroles dont une avec couvercle, ou une casserole et un seau d’embouteillage
- Un bac à fond plat ou un évier rempli de désinfectant,
- Un auto-siphon et son tuyau
- Une spatule
- Une tige d’embouteillage

Etape 1 : Soutirer votre bière
Préparez le bac de désinfectant, puis plongez-y tout le matériel ci-dessus. Tout doit être désinfecté ! Sortez le fermenteur du réfrigérateur. A l’aide de l’auto-siphon, transférez la bière dans la casserole (ou un seau d’embouteillage) et une partie dans l’éprouvette pour réaliser la mesure de densité finale. Ne prélevez pas le dépôt au fond de votre fermenteur. Couvrez la casserole/seau d’embouteillage avec le couvercle désinfecté lorsque le soutirage est terminé. Munissez-vous de votre densimètre pour mesurer la densité finale de votre bière et pouvoir ainsi déterminer la teneur en alcool, qui doit tourner autour de 1.020 – 1.010 (voir « Calculer votre taux en alcool ». Après la mesure, jetez l’échantillon ou profitez-en pour goutter votre bière.

Astuce : Soutirer la bière en plaçant l’entrée d’aspiration de votre auto-siphon au plus près de la surface, afin de réaliser un mouvement de décantation des derniers débris restants.

Etape 2 : Le sucrage
A ce stade votre bière ne contient pas de bulles, vous allez devoir la carbonater (saturer en CO2) grâce à un ajout de sucre, juste avant d’embouteiller votre bière. Pour cela, préparez un sirop en faisant dissoudre dans 25 à 50 cL d’eau l’équivalent de 7g de sucre par litre de bière. Attention à ne pas surdoser le sucre car au-delà de 8 g par litre, la pression dans la bouteille sera trop forte et la bière risque de surmousser, parfois violemment. Faites bouillir une petite quantité d’eau (30 cl par exemple) pendant quelques minutes. Laissez refroidir. Incorporez le sucre aux alentours de 80 à 70°C. Laissez refroidir le sirop de sucre jusqu’à 25°C. Retirez le couvercle de votre casserole, ajoutez le sirop à la bière et remuez légèrement à l’aide de la spatule, afin que la répartition se fasse de manière uniforme. 

Astuce : il existe des pastilles de carbonatation prédéfinies pour vos bouteilles de 33 cL (nommées carbonation drops).

Etape 3 : La mise en bouteille
Avant d’effectuer la mise en bouteille, désinfectez l’auto-siphon, le tuyau, la tige d’embouteillage, les bouteilles et les capsules. Assurez-vous que vos bouteilles sont bien propres. Si ce n’est pas le cas, vous devrez les nettoyer à l’aide du goupillon pour éliminer toutes les impuretés. Puis plongez chacune de vos bouteilles dans la solution désinfectante, remplissez-les, agitez-les, laissez agir et videz-les. Transvasez ensuite la bière à l’aide de l’auto-siphon et de la tige d’embouteillage reliés par le tuyau à l’auto-siphon.

N.B. : Pour cette étape, il est intéressant de se faire aider par un ami que vous pourrez récompenser par une bière. L’un s’occupe de pomper la bière tandis que l’autre remplit les bouteilles à l’aide de la tige d’embouteillage. Lorsque la valve se trouve en position appuyée au fond de la bouteille la bière s’écoule.

Scellez vos bouteilles et laissez-les reposer pendant un minimum de 2 semaines dans un endroit sombre et tempéré (20-22°C). Lors de la re-fermentation vous verrez un léger dépôt de lie (levures mortes) dans le fond de la bouteille. 

Après une attente interminable, placez vos bières au frais et c'est parti pour des dégustations d'exception, parce que oui, c'est toujours meilleur lorsque c'est fait-maison... Enfin, c'est ce qu'on dit. 

En savoir plus :
Découvrir la gamme brassage.

14/09/2018