Le n°1 de la bière en ligne !

Saveur Bière

{"message":"Forbidden"}

Tout savoir sur l'Oktoberfest !

L'Oktoberfest ou fête d'octobre en allemand, est une grande fête populaire munichoise brassicole célèbre à travers le monde pour ses 16 à 18 jours de festivités sur le Theresienwiese. Considérée comme l'un des plus grands événements mondial, il est également devenu la proie au marché noir, à la fraude et à la consommation d'alcool excessive, ce qui n'empêche pas les visiteurs d'être plus nombreux chaque année pour célébrer la bière artisanale et la tradition allemande et bavaroise.

Le Commencement

A l'origine, les fêtes de la bière allemande existaient bien avant l'Oktoberfest et permettaient aux brasseurs de déstocker leurs bières de mars, avant que ne débute la nouvelle saison de brassage. Le mariage princier du futur roi Louis Ier de Bavière avec la princesse Thérèse de Saxe-Hildburghausen était une occasion en or pour écouler les stocks de la brasserie du coin et faire en sorte que ce soit vu comme un cadeau de mariage. Bref, une belle fourberie qui arrangeait finalement tout le monde. Ainsi, le 12 octobre 1810 déclenchera la première fête de la bière qui se déroulera 5 jours après l'événement. Pourquoi ? Parce que le couple avait organisé une grande course hippique dans une prairie de Munich, - qui deviendra la célèbre Theresienwiese, en l'honneur de la mariée – et que cela attirera énormément de personnes, mais aussi parce que les gens avaient soif de houblon. Dès lors l'événement fut reconduit tous les ans selon la demande de Maximilien Ier, le père de Louis Ier, pour que cela devienne une fête nationale et renforce le sentiment d'unité bavarois.

D'hier à aujourd'hui

Au fil du temps, la fête évolua avec une parade, une fanfare ou un cortège, mais vous imaginez bien qu'en plus de 200 ans, il n'a plus grand chose à voir avec celui de ses débuts, même s'il en reste tout autant festif. Sachez que l'Oktoberfest commence le premier samedi de la deuxième quinzaine de septembre pour se terminer le premier dimanche d'octobre, sauf si cela tombe le 1er ou 2 octobre car dans ce cas, la fête se prolongera jusqu'au 3, vous suivez ?

Pour le début des festivités à midi pile, le maire de la ville de Munich vient faire le show et doit ouvrir à coup de marteau, le premier tonneau du festival. Tous les ans, de nombreuses personnes font des paris sur le nombre de coups qu'il faudra au maire pour mettre ces tonneaux en perce. Depuis 1950, date à laquelle cette tradition bavariose fut mise en place, les coups ont varié de 2 à 19. Lorsque la chose est faite, le maire s'écrie « O'zapft is », littéralement traduit par « la bière est tirée », ce qui annonce que la vente de bière est ouverte.

Le lendemain à 10h, vous verrez un défilé incroyable de plus de 9 000 personnes habillées en costume traditionnel bavarois, à savoir la culotte de peau pour les hommes et la robe blanche à manches bouffantes recouverte d'un tablier pour les femmes. Il y aura également des personnes européennes ou venues d'autres régions allemandes, habillées selon leurs propres tenues traditionnelles. Si quelques autres activités ont également lieu pendant ces deux semaines, comme le plus grand nombre de mass (un verre d'un litre de bière) à porter sur quelques mètres sans en renverser une goutte, beaucoup des visiteurs viennent pour l'immersion, et surtout pour le goût de la bière brassée pour l'occasion, très ancrée dans les traditions bavaroises. 

La bière de l'Oktoberfest

Hyper chauvin et précautionneux de la qualité de sa bière, l'Oktoberfest accepte exclusivement des brasseurs munichois dans l'enceinte de son festival, qui doivent également respecter le reinheitsgebot, la loi de la pureté allemande qui dit que seuls trois ingrédients sont autorisés dans la conception d'une bière : l'orge, l'eau et le houblon. La levure était déjà présente et utilisée à l'époque sans qu'ils le sachent véritablement, puisqu'elle était à l'origine d'une fermentation spontanée. En ce sens, vous retrouverez les six brasseries pour ces bières artisanales : Augustiner-Bräu, Löwenbräu, Paulaner-Bräu, Hacker-Pschorr-Bräu, Spatenbräu, Staatliches Hofbräu-München, toutes proposant plusieurs bières qui seront ingurgitées à hauteur de 7 millions de litres pour environ le même nombre de visiteurs.  

Des chiffres et de l'insolite

Si l'on vous parle de l'Oktoberfest comme l'un des plus grands événements au monde, c'est parce que c'est une gigantesque fête foraine animée par des fanfares, des manèges et des défilés de costumes traditionnels autour de chopes, de bretzel, de choucroute et de saucisses. Les millions de visiteurs se retrouvent dans une ambiance festive de carnaval sous des chapiteaux qui regroupent de nombreuses animations folkloriques. Vous allez plus facilement vous rendre compte de l'ampleur de la chose avec quelques données chiffrées à inclure dans une superficie de 420 000m².

Si les plupart des objets retrouvés à la fin du festival sont généralement des vêtements, des cartes d'identité, des clefs, des lunettes, des téléphones ou des portefeuilles, il faut savoir que tous les ans, on y retrouve des objets pour le moins… insolites. De la plaque d'immatriculation, à la raquette de ping-pong, en passant par la revue playboy et à l'appareil auditif, il faut beaucoup d'imagination pour savoir ce qui sera retrouvé d'une année à l'autre. Dommage que l'on ne puisse pas connaître le nombre de litres de bière (hectolitres?) qui sont renversés entre le coup d'envoi et la fin de ce festival international. 

Fraude et marché noir

Dans une autre branche mais tout en restant dans l'Oktoberfest, l'imagination n'est justement pas ce qu'il manque chez certains. Comme vous avez pu le constater un peu plus haut, il existe différentes tentes, mais les tables installées dans celles-ci sont très difficiles d'accès et puisque les patrons sont des taverniers, ils favorisent leurs clients habituels. Les autres inscrivent alors leurs noms sur une liste d'attente interminable dans l'espoir de la recevoir à un moment donné. Face à cela, des petits malins ont eu l'idée peu scrupuleuse de revendre la réservation de leur table qui s'avère parfois totalement fausse. Des prix exhorbitants ont déjà pu être constatés, avoisinants les 1850€ un samedi soir. Par contre, si vous avez la chance d'avoir finalement une table, sachez qu'il y a un minimum à dépenser pour pouvoir la conserver. Si la dépense était davantage portée vers le demi-poulet et les deux « mass » (bière d'un litre) dans les années 90, elle tourne plutôt autour des 65€ aujourd'hui. Eh oui, les dégustations sous les tentes ont tendances à calmer nos ardeurs. 

De son côté, le prix de la mass ne cesse également d'augmenter, faisant par exemple passer la Hofbräu de 6,47€ à 9,9€ de 2001 à 2014, sans pour autant en empatir sur la consommation générale. Celles et ceux qui sont dans l'incapacité de dépenser autant d'argent se mettent, depuis quelques années, à consommer de la bière et de l'alcool fort dans les allées du festival avant de rentrer dans les tentes.

Dernière mise en garde avant de partir en voyage, lorsqu'un tavernier se met à replir votre mass, ou que les serveuses approchent, vérifiez bien qu'elle soit correctement versée puisqu'une poignée d'entre eux n'hésitent pas à vous mettrez moins de 0,9 litres, le minimum accepté par la ville de Munich et c'est d'ailleurs pour ça que les mass sont désormais en verre et non plus en grès, afin de mieux percevoir

De l'origine à l'organisation, en passant par les brasseries, les tentes et les tentatives d'ecroqueries, l'Oktoberfest reste un événement incroyable qui se doit d'être fait au moins une fois dans sa vie, rien que pour son folklore et l'immersion qu'il propose. Il suffit simplement de ne pas trop abuser de la bière et de ne pas avoir peur de la foule. 

En savoir plus :
Découvrir les bières de l'Oktoberfest

19/09/2018